Bandes

Bunbury

Enrique Bunbury commence sa carrière artistique comme chanteur et écrivain des chansons en 1986 avec Héroes del Silencio, groupe de rock dans lequel il restera pendant dix ans et avec lequel il recorde quatre disques d´étude qui redéfinissent le concept du rock espagnol. Ils unifient des influences internationales et nationales pour créer un imaginaire propre avec lequel ils ont traversé l´Europe, l´Amérique latine et l´Amérique du Nord. Avec Héroes del Silencio, Bunbury travaille deux aspects qui seront fondamentales dans sa postérieure carrière comme soliste : le mélange d´influences sans perdre son identité espagnole-latine et une philosophie créative qui comprend le changement de moteur. Le groupe nait avec le pop dans son début « El mar no cesa » (1988), il commence à faire du rock avec le classique « Senderos de traición » (1990) et il s’endurcit pour « El espíritu del vino » (1993) et « Avalancha » (1996), ses deux ouvres finales. Pendant ce temps Bunbury évolue comme chanteur avec du caractère, comme musicien inquiet, parolier personnel et personnalité unique dans le panorama espagnol. Des longs tours internationales, des hits continus et une surveillance fanatique inédite en Espagne par rapport à des artistes locales.

En1996 le groupe se dissout et Bunbury commence une carrière comme soliste qui se propage jusqu´à l´actualité. Déjà vingt-et-un ans dans lesquelles il a continué à se répandre comme artiste, en traversant des frontières musicales avec de courage et de la bravoure.

Aujourd’hui, en 2017, Bunbury publie « Expectativas », probablement son disque le plus ambitieux, radical et innovateur. Dans ses onze chansons, le compositeur nous situe dans un écosystème atroce : les changements que s´observaient dans « Palosanto » étaient faux ou ils sont empiré. Aux Los Santos Inocentes, Bunbury ajoute le saxo de Santiago del Campo. Des chansons comme ‘En bandeja de plata’, ‘Al filo de un cuchillo’ ou ‘Bartleby (Mis dominios)’ sont des preuves exquis d´un cocktail de rock magnifique et explosif, avant-garde et de critique lucide. Une autre preuve de que, comme il chante dan ‘El hombre delgado que no flaqueará jamás’ de « Hellville de Luxe », l´artiste est « toujours en fonctions ».