Bandes

Lee Fields & Expressions

Depuis la fin des années 60 ce natif de la Caroline du Nord vient amassant un catalogue prolifique qui comprend du funk à la James Brown, au blues lo-fi ou le soul du sud contemporain. Il a obtenu sa fan-base principale dans les années 70 entre les fanatiques du funk, grâce à  une serie de singles pour des petites maisons de disques (dans son parcours il a enregistré pour une douzaine) qui ont devenu des populaires objets de culte entre les collectionneurs. Il avait le surnom de « Little JB » parce que son look, sa manière de chanter et son groove se ressemblaient à ceux de Mr. Brown.

Il renaquit dans des années 90 reconverti en chanteur de soul-blues qui fit l´effet d´une bombe dans le circuit du sud et qui rendrait le publique féminine fou.  À la fin de la décennie, parce que la scène du hip hop et des rare grooves réclamaient son nom, et il commença à être revendiqué grâce à des nouveaux single qui avaient les mêmes niveaux, quelquefois  même supérieurs, de rudesse et d´énergie que les chansons des années 70. Depuis Problems  (2002) et jusqu’au Emma Jean (2014), il n´arrête jamais de relier des enregistrements qui lui placent au centre de son genre, parmi les grands du ranking du revival du classicisme noir, au même niveau que Sharon Jones. Et si elle a The Dap Kings comme bande de support, lui, il peut profiter de The Expressions.