Bandes

Ocean Colour Scene

Le groupe de Birmingham, né de la scission des deux groupes locaux à la fin des années 80, publia son dixième et dernier album, Painting, en février 2013. Il avait des chansons qui ont donné lieu aux critiques comme l´une de Dot Music : « Possiblement leur meilleur travail, destinée à être aimée par leur fans ». Les années passent, mails ils sont encore en forme. C´était leur premier LP depuis Saturday, publié en avril 2010, une œuvre flexible et amie des écoute répétées, avec la qui ils ont culminé une décennie vraiment prolifique (entre 2001 et 2010 ils ont publié cinq album d´étude et trois en direct), occupée, comme toujours, avec leur mission : être une des groupes principaux du traditionaliste made in UK. Ils ont commencé à la réalisée à la fin des années 80, avec beaucoup de confiance et d´effort, et ils ont été récompensé : en 1996 ils ont obtenu leur deuxième disque de platine, Moseley Shoals, le succès massif (il arriva au deuxième poste des listes britanniques, à la fin de cet année il avait vendu 1.3 de copies, en 1998 les lecteurs de Q l´ont choisi le 33ème meilleur disque de l´histoire…), pendant que des fans invétérés comme Paul Weller et Noel Gallagher leur confessaient leur admiration. Son successeur, Marchin’ Already (1997), atteignit le numéro 1. Mais, malgré le succès, ils ont continué à mélanger le mod revival et les expérimentés psychédéliques de Traffic, et dès là ils ont continué à distiller des idoles et des moules (The Who, The Kinks…) jusqu`à avoir une auréole des classiques contemporaines en dépit des modes.

En 2016 ils ont fêté le 20ème anniversaire de Moseley Shoals et c´est pour ça qu´ils l´ont complètement joué dans leurs concerts, rendant hommage aux quelques chansons remarquables de leur carrière (« The Day We Caught The Train », « The Riverboat Song », « The Circle »…).